Le film à deux balles du samedi après-midi : Romain Gavras – Gosh.

Samedi. 15 h 30. Tu es passablement barbouillé après t’être éclaté la veille au bar de l’Autruche pour la soirée Aparté bien que Raär fut annulé.

Tu es sur ton canapé, tu regardes dehors, et oh miracle : il fait beau. Chouette tu cours à ta fenêtre pour respirer l’air frais. Aveuglé par un soleil dont tu avais oublié passablement l’existence, tu te rends compte que tes yeux doivent encore un peu se reposer avant d’affronter le monde extérieur. Naturellement tes yeux retombent sur ton PC qui clignote malicieusement, le fourbe. Tu n’a pas envie de mater un film : trop long. Une série, non, tu connais le piège et tu veux tout de même profiter de ce soleil qui te nargue, là, au lointain.

Je connais cette situation et comme j’ai toujours un ou deux bons plans pour me tirer d’affaire, voici le plus récent : Jamie XX- Gosh. Évidemment je ne te parle pas du premier clip (tout pourri) où tu vois une planète Terre tourner. Non je veux te parler de celui de Romain Gavras, le petit génie français : dès le premier plan, ce mec a la faculté de te scotcher par la beauté de la photographie.

C’est un spécialiste et là tu te retrouves dans une des nombreuse villes industrielles chinoises pratiquement abandonnées ou trône une copie gigantesque de la Tour Eiffel qui surplombe des immeubles HLM  à n’en plus finir : au milieu de tout ça, un albinos et une cohorte d’enfants vont te faire perdre la tête bien aidés par la magnifique musique du prodige de l’underground londonien : Jamie (pas celui de C’est pas sorcier, lui il n’a pas un pote appelé Fred qu’il surnomme Fredo le soir quand ils se parlent au téléphone pour se raconter leur soirée de la veille).

Et si 5 minutes sont trop courtes à tes yeux, avec le total de ses clips « Stress » « Signatune » le petit grand Romain Gavras peut continuer à te bercer dans ses univers où la radicalité est le maître mot.

Mais HOP HOP HOP, pas plus de 5 minutes, après il est temps de sortir dehors pour se faire une nouvelle balle---ade.

Balle out.

Retour à l'accueil